Aller directement au contenu principal

Histoire et Patrimoine

Histoire et Patrimoine d'Obernai

Un pôle culturel proposant une programmation d’une grande diversitéAncien carrefour romain, puis villa royale mérovingienne, la Ville portait le nom d’ « Ehenheim » (d’après une citation de 778), avant d’être nommée « Oberehnheim » en 1242 pour se différencier de Niederehnheim (Niedernai).
La cité était probablement la propriété des Ducs d’Alsace, avant de passer sous la tutelle des moines de Hohenbourg (l’actuel Mont Saint-Odile). C’est vers 1240, qu’Obernai est devenu le fief des Hohenstaufen, et passe sous la régime du Saint-Empire Romain Germanique. Elle a ainsi accédé au rang de ville et s’est émancipée : on y a érigé une double enceinte à la fin du XIIIème siècle, elle s’est dotée de sa propre organisation judiciaire et fiscale et a tenu des foires et des marchés. A partir de 1354, Obernai est l’une des villes impériales de la Décapole alsacienne, une ligue d’entraide militaire et économique régionale.

En vous promenant à Obernai, vous irez à la rencontre de bâtiments qui témoignent de la période de la Renaissance : l’Hôtel de Ville (1523 et 1610), la Halle aux Blés (1554), le Beffroi ou « Kapellturm » et le Puits à Six Seaux (1579). Au XVIème siècle, Obernai jouissait en effet d’un essor considérable, et l’artisanat et la viticulture prospéraient. La Guerre de Trente Ans et la Guerre de Hollande (1672-78) ont mis un terme à cette période fastueuse et les villes de la Décapole y ont laissé leur autonomie. Obernai est annexée à l’Allemagne en 1871.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, des centaines d’Obernois sont incorporés de force dans les troupes allemandes et le Mémorial A.D.E.I.F., érigé au sommet du Mont National, leur rend hommage. La ville a connu un essor économique et touristique remarquable à partir des années soixante : en vingt ans, la population a doublé et Obernai est devenu un important pôle d’emploi.
L’histoire de la ville est étroitement liée à la destinée de Sainte-Odile, née aveugle qui a recouvert la vue le jour de son baptême. C’est elle qui a fondé le monastère de l’actuel Mont Sainte-Odile, elle est la sainte patronne de l’Alsace.

 

L'O Espace aquatique
En savoir plus
Camping municipal
En savoir plus
Menus principaux du site :