La forêt d'Obernai-Bernardswiller

La forêt d'Obernai-BernardswillerLa Ville d’Obernai partage avec Bernardswiller la propriété d’une forêt au pied du Mont Sainte-Odile. Ce statut d’indivision entre les deux communes provient du fait que, jusqu’à la Révolution Française, ces deux localités ne formaient qu’une seule communauté. La séparation est intervenue par une loi du 17 Prairial an XII (soit le 17 mai 1804), Bernardswiller ayant alors été constituée en commune.

 

La forêt d’Obernai-Bernardswiller se développe sur une superficie totale de 2 136 hectares, et se compose de 4 massifs d’importantes très inégales :

  • la « Grande Forêt » qui s’étend en montagne sur 1 851 ha sur le ban d’Ottrott, du Mont Sainte Odile à l’’Est jusqu’au Champ du Messin à l’Ouest avec un point culminant (1 046 m) à proximité du Rocher de Rathsamhausen,
  • l’Urlosenholz et l’Urlosenberg (259 ha), sur le ban d’Obernai entre Heiligenstein au Sud, Bernardswiller et Saint-Nabor au Nord,
  • le Dorenberg (19 ha) sur le territoire de Bernardswiller,
  • une partie du Buhl (7 ha) à Obernai

La forêt est composée de 64% de résineux (sapin, épicéa, pin…) et de 36% de feuillus (chêne et hêtre). 2% de la surface totale sont occupés par des prés. Environ 10 000 m3 de bois sont récoltés chaque année pour divers usages (granulés et pellets pour le chauffage, menuiserie, charpente, confection de palettes,…) dans un contexte particulièrement complexe, fortement dépendant du marché très fluctuant de la filière bois.

La gestion et l’administration de la forêt sont assurées par une commission syndicale créée par arrêté du Bezirkpresident (Préfet) du 28 mai 1909, et composée de cinq membres élus par les Conseils Municipaux des deux communes (4 pour Obernai, 1 pour Bernardswiller) pour une durée de mandat équivalente à celui de ces assemblées. Le Président de cette commission, couramment appelée Syndicat Forestier, est désigné par le Préfet sur proposition des deux Maires. Depuis 2014, c’est Norbert MOTZ, Adjoint au Maire de Bernardswiller, qui assure cette fonction.

La gestion menée par la Commission répond à quatre objectifs principaux : la production de bois, la protection des milieux sensibles et des paysages, l’équilibre cynégétique et l’accueil du public.

La gestion de la forêt doit répondre à des exigences de lisibilité, de qualité et de durabilité dans la mise en œuvre des actions réalisées dans le milieu forestier. A ce titre, le Syndicat Forestier a adhéré à la certification PEFC (Programme européen des Forêts certifiées).

Le Syndicat Forestier emploie une équipe de 4 bucherons qui assurent l’exploitation forestière et les divers travaux de sylviculture nécessaires, encadrés par deux agents de l’Office National des Forêts et avec l’appui ponctuel d’entreprises (débardage, coupes mécanisées…).

Le massif est parcouru par de très nombreux sentiers dont l’entretien est assuré essentiellement par le Club Vosgien qui y effectue un travail remarquable.

La forêt d’Obernai-Bernardswiller abrite quelques trésors : les ruines du château du Kagenfels (cf. page X de ce journal), celles du Birkenfels, une partie du mur païen ou encore la vaste clairière de la Soutte, espace protégé au niveau desquelles l’Ehn prend sa source, présentant un intérêt écologique particulier du fait notamment d’une flore remarquable, et géré par le Conservatoire des Sites Alsaciens.

 

Vous aimez la forêt ? Respectez-la !

Quelques recommandations à tous les usagers de la forêt pour permettre sa préservation

  • la circulation de tout véhicule à moteur est strictement interdite en forêt (sauf personnes dûment autorisées, agents forestiers…), de même que tout bivouac et bien entendu les feux de toute sorte
  • veillez à ne pas vous écarter des sentiers balisés, très nombreux et qui pourront amplement satisfaire vos envies de balades
  • vététistes : merci de respecter les sentiers et les autres usagers
  • aucun déchet ne doit être abandonné en forêt
  • la cueillette : avec retenue, discernement et modération ! A caractère familiale, en petite quantité et à proximité des sentiers, elle est tolérée
  • dans le cadre des chantiers de coupe, toutes les mesures sont prises afin d’assurer la sécurité des usagers de la forêt : si vous êtes amenés à vous promener à proximité d’un chantier, merci de respecter la signalisation et les indications mises en œuvre
  • toute manifestation (course, marche…) doit faire l’objet d’une autorisation préalable du Syndicat Forestier
Menus principaux du site :