Station d'épuration

Station de traitement des eaux usées

step

Le SIVOM du Bassin de l’Ehn a pour compétence le traitement des eaux usées de 11 communes situées sur les Terres de Sainte Odile. En 2002, les élus ont engagé une profonde réflexion portant sur l’épuration des eaux usées sur les 20 à 30 années à venir.

 

La démarche a abouti à la construction d’une nouvelle station d’épuration à Meistratzheim, pour un montant de 23 850 000 euros (hors taxes et hors révision), en remplacement de 2 stations mises en service en 1979 et devenues obsolètes.

 

Cette Station d’épuration, en service depuis octobre 2011, permet aujourd’hui de collecter et de dépolluer les eaux usées d’un territoire attrayant et respectueux de l’environnement avant de les rendre au milieu naturel. C’est une étape importante au service de l’eau, car elle conditionne l’avenir et la qualité de nos réserves d’eau.

Les objectifs ambitieux du SIVOM du Bassin de l’Ehn pour cette Station d’épuration se déclinent à travers :

  • Une performance poussée sur le traitement des eaux usées, visant l’atteinte du bon état de l’Ehn en 2015 selon la Directive Cadre Européenne sur l’eau, et confortée par la mise en place d’un traitement tertiaire par filtration
  • Une optimisation de la performance énergétique à travers une production de biogaz et d’électricité, en recourant respectivement à la méthanisation et à la cogénération
  • La réduction des boues produites par l’épuration et leur transformation en un produit valorisable par séchage
  • Un traitement des odeurs par l’installation d’une désodorisation exemplaire
  • Une démarche de haute qualité environnementale permettant une parfaite intégration des installations dans le paysage
  • La réalisation d’un parcours pédagogique assurant l’accueil des scolaires.

Une Station territoriale

La vocation de la station de traitement des eaux usées du Bassin de l’Ehn consiste à traiter l’eau usagée des 11 communes du territoire représentant 27 000 habitants.

L’eau est ainsi restituée au cours d’eau, une fois épurée des polluants de l’activité humaine.

Pour répondre aux besoins des industries locales, cette station traite également les jus de choux produits sur le territoire (70% de la production nationale).

La station épure 18 460 m³/j par temps sec et jusqu’à 38 700 m³/j par temps de pluie.

Une Station performante

Il est important d’éliminer toute la pollution de l’eau avant de la rejeter dans l’Ehn et de réduire au maximum les matières générées par le traitement.

Ainsi, la station décline une filière complète de traitement de l’eau jusqu’à une ultime étape d’épuration (filtration tertiaire). Les stations de l’envergure de celle de l’Ehn, ne mettent pas couramment en place un traitement aussi poussé.

La performance de cette station est d’utiliser le potentiel énergétique des boues en le valorisant sous forme de biogaz. Cette énergie dégagée réduit la quantité de matière résiduelle, produit de l’électricité et permet à son tour de sécher la boue et ainsi d’en réduire le volume à évacuer.

Une Station responsable

La station de traitement des eaux usées du Bassin de l’Ehn respecte la nature, le territoire et ses habitants.

Elle a été conçue pour consommer le moins d’énergie possible. Et, pour en produire ! La station génère une partie de l’énergie nécessaire à son fonctionnement à partir des matières traitées ou produites sur site (jus de choucroute, graisses et boues).

Les transports de matières (boues) sont limités au maximum.

L’air des bâtiments de traitement est épuré avant son rejet dans l’atmosphère.

Une station innovante

Une configuration unique et des technologies de pointe font de cette station un site innovant.

Ces innovations ne sont pas des finalités mais un moyen de garantir la qualité de l’eau rejetée et la pérennité du dispositif de traitement.

La station est construite pour être toujours opérationnelle dans 30 ans voire plus. Il importe donc qu’elle prenne de l’avance aujourd’hui pour ne pas être en retard demain.

Menus principaux du site :